BUREAUX, Guillaume

Jeux et enjeux vestimentaires au sein des pas d’armes. Le costume dans le jeu des rivalités chevaleresques entre Anjou et Bourgogne (1443-1450).

Si l’art pictural a eu force de figurer l’importance du vêtement comme marqueur social au sein de la société médiévale, c’est à la lumière des sources manuscrites, principalement comptables et littéraires, qu’émerge le vêtement comme élément fort de politique et de culture nobiliaire, élément avec lequel princes et notables n’ont eu de cesse de jouer pour affirmer leur puissance et leur importance. Cette communication propose de replacer le vêtement dans le cadre des divertissements chevaleresques, donc nobiliaires, et en particulier au sein des pas d’armes. Exercice à la croisée des chemins entre théâtralité, mise en scène, littérature et réelle compétition sportive, il requérait de la part des participants de faire preuve d’imagination et d’ostentation pour la confection de leurs atours. Nous nous proposons donc de voir le rôle du vêtement comme élément central des jeux de rivalités entre angevins et bourguignons entre 1443 et 1450, période au sein de laquelle les pas angevins apparurent, connurent leur apogée et disparurent, ou presque ; période durant laquelle les pas bourguignons commencèrent à donner naissance au modèle qui firent leur succès à partir de 1454.

 

Guillaume BUREAUX

Titulaire d’un Master Recherche d’histoire médiévale, doctorant de l’Institut Historique Allemand et de l’université de Rouen, membre du GRHIS. Thèse de doctorat : Union et désunion de la noblesse en parade. Le rôle des pas d’armes dans l’entretien des rivalités chevaleresques entre cours princières au XVe siècle.


Une réflexion au sujet de « BUREAUX, Guillaume »

  1. Ping : Sommeruniversität “Spiele und Machtspiele in der Vormoderne” | Ludite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *