BERGAMO, Nicola

La joute pendant le règne de Manuel Ier Comnène  (1143-1181). Le jeu considéré comme occasion de normaliser les relations politiques et sociales entre Byzance et les royaumes latins d’outremer

La joute, cependant, est arrivée à Byzance avec les croisés, puis a été bien considérée à la cour de Byzance, en particulier pendant le règne de Manuel Ier Comnène. L’empereur, bien que critiqué par les chroniqueurs contemporains et accusé d’être pro-occidental, a même pratiqué ce sport en vue de renforcer ses relations politiques avec les états latins d’Outre-mer. Cette proposition vise à analyser l’importance de la joute sur les relations politiques et sociales entre l’Empire byzantin et les états latins, au regard de leurs sources respectives.

 

Nicola BERGAMO

Doctorant en Histoire et Civilisation à l’EHESS (Paris). Sa thèse, Le jeu à Byzance, est consacrée aux aspects ludiques, sociaux, récréatifs et politiques. Il a participé à plusieurs conférences internationales (Royaume-Uni, États-Unis, France, Italie). Il est directeur de Porphyra, revue internationale concernant les études byzantines.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.